mardi 20 février 2018

Carnaval, Martinique, suite et fin


Donc, après le départ de nos amis, dimanche dernier, nous assistons à une autre parade, à Fort-de-France, à compter de 15h, avec nos amis de Cassiopée, Marie-Josée et Jean-François. Sous la thématique du Grand Carnaval de Martinique, cette parade lance le début officiel de ce dernier et présente des groupes à pied, des orchestres de rue et des chars allégoriques. Le code couleur est : multicolore. Nous nous habillons tous de façon « colorée » pour nous joindre à la fête. C’est très beau et festif, nous constatons que les gens se sont donnés à fond pour leurs costumes, nous sommes ravis. Les gens sont très « bon enfant », pas l’ombre d’un soupçon de doute : nous nous sentons en sécurité malgré la foule imposante. Un peu partout de l’alcool est vendu, nous dégustons une excellente Lorraine pression, une bière locale très réputée. Nous rentrons au bateau un peu fatigué de la semaine et du Carnaval et nous tombons rapidement dans les bras de Morphée. Zzzzz.












Le lendemain, nous travaillons sur le bateau et plus tard, en après-midi, nous allons au Carnaval en compagnie de JF et MJ. Code couleur : noir et blanc, thème mariage burlesque. Habillé de blanc et de noir, nous assistons à la fin de la parade des enfants et au départ (un peu de cafouillage ici…) de la parade mariage burlesque. Nous sommes témoins d’hommes déguisés en femme, certains très réaliste, d’autre beaucoup moins. C’est drôle et les acteurs de la parade se prêtent volontiers au jeu, beaucoup d’ambiance mais moins beau qu’hier. En fin de soirée, nous achetons des pizzas de chez « Hasta la pizza! » pour les manger tous ensemble sur Caffè Latte avec un peu de vino ! To the good life !












Le mardi, 13, nous travaillons sur le bateau, en particulier sur le déssalinateur : bris d’une vis dans le boitier de l’entrainement du moteur… Parade des Diables au Carnaval et code couleur : rouge et noir. Nous revêtons des vêtements aux couleurs prescrites et allons assister à la troisième parade du Carnaval. C’est bien, mieux que la parade de la veille, en quantité et en qualité, mais nous sommes un peu blasés. Nous quittons la parade un peu tôt et regagnons sagement notre bateau. Nous ferons impasse sur la parade du lendemain, celle qui clos le Carnaval. À bord du bateau, ce soir-là, 14 février, nous entendons de la musique et une prestation « live », c’est agréable.




Le carnaval terminé, les commerces réouvrent pour la plupart. Jean en profite pour faire extraire le boulon brisé dans un atelier d’usinage, pendant ce temps, Yolène fait la lessive et de petites emplettes. En fin de journée, deux bonnes nouvelles nous attendent : nos amis Maryse et Merrill de Ambition arrivent et l’atelier d’usinage nous informe que nous pouvons récupérer la pièce. Nous allons à l’apéro sur Cassiopée où nous rejoignent Ambition : quelle joie de se retrouver tous ensemble après tout ce temps ! Très cool soirée.

Vendredi, nous avions réserver une voiture de location préalablement pour que nous puissions, les six comparses, aller visiter l’ïle en AM et aller faire du « shopping » en après-midi. Nous nous rendons au canal Beauregard (aussi appelé canal des esclaves), après quelques tergiversations, nous décidons d’emprunter l’ouvrage malgré la pancarte y interdisant l’accès. Cet ouvrage, réalisé en 1760 par les esclaves, est à flanc de montagne et servait à acheminer l’eau de source de la montagne vers les rhumeries : noble usage 😊. C’est spectaculaire, cœur fragile s’abstenir : le muret, du côté aval, fait au mieux 20 pouces de largeur et le dénivelé fait facilement 1000 pieds. Tous ont bien aimé!

Les mangues sont arrivées...




Pour continuer la visite, nous allons en direction de la rhumerie DePaz, pour une dégustation et certains achats. Toujours top endroit! Ensuite, nous irons chez Décathlon (vêtements de sport) et au Hyper U (alimentation). Nous rentrons à Fort de France juste à temps pour remettre les clés de la voiture au loueur. Journée bien remplie! Soirée tranquille à bord.

Après les derniers achats à Fort de France, samedi, nous levons l’ancre à destination d’Anse Mitan. Nous nous ancrons et Jean procède à l’assemblage du déssalinateur tout semble ok. Nous nous retrouvons tous à bord d’Ambition pour un souper impromptu préparé par Maryse : super souper, super soirée. Le lendemain, nous nous donnons rendez-vous à 10h30 pour un brunch sur la terre ferme. Au préalable Jean veut installer le déssalinateur et tester si tout fonctionne correctement. Vers 10h00 c’est l’instant de vérité, il y a de la tension dans l’air : oui ça y est nous produisons de l’eau à nouveau !!! Bonheur… Nous rejoignons les amis au quai et nous nous dirigeons au village créole. Pas de brunch ce matin, mais nous prendrons un café et luncherons dans une brasserie. Ce fut excellent et sympatique !

Jean-François et nous réservons notre place pour faire une plongée, pour le lendemain, chez ABC Dive. Nous faisons une plongée en avant-midi, pas la plus spectaculaire que nous ayons faite mais nous en tirons nos meilleurs clichés sous-marins. À 17h00, apéro sur Caffè Latte, au programme soirée guitare : soirée très agréable !




Nos amis d’Ambition ont quitté, ce matin, pour Ste-Anne et progresserons vers le sud, nous nous retrouverons plus tard, plus au nord, à Antigua en avril. Bons vents les amis !  Et nous, nous restons sagement à l’ancre dans l’attente de notre fenêtre météo pour rallier la Dominique….  Entre temps, nous ferons une plongée de nuit, ce soir !

jeudi 15 février 2018

Guadeloupe et retour à la Martinique


Nous avons été très occupés depuis le début de l’année… et nous avons pris du retard dans notre blog…désolé!

Le 6 janvier, après une nuit un peu rouleuse sur une balle de mouillage aux Saintes, nous décidons de nous ancrer un peu en retrait des balles de mouillage et donc à bonne distance des navettes. Ces navettes arrivent, pour la plupart, à vive allure dans la baie créant des vagues qui indisposent les gens de voile. Malheureusement, l’amélioration de notre situation est fractionnelle, ce qui nous pousse à nous désancrer pour aller nous réfugier derrière le pain de sucre où, par chance, une balle de mouillage était libre. Ahhhh, enfin, ici, on a la paix, ce n’est pas rouleur et la présence d’un hôtel sur le rivage, peut-être, favorise la réception internet. Après une bonne nuit de sommeil, nous décidons de quitter pour Deshaies, Grand Cru, quant à lui, quittera le lendemain. Nous partons vers Deshaies et en cours de navigation nous recevons un texto de Michael, du voilier Eleonora, qui sont à Pigeon Island. Nous allons les rejoindre et nous passons une suberbe soirée avec eux, nous soupons à bord de leur bateau.

Après une autre nuit un peu rouleuse, nous levons l’ancre à 8h30 et poursuivons notre route pour Deshaies. Nous décidons de naviguer qu’avec le génois, le vent n’est pas très puissant, la distance à franchir est courte et nous n’avons pas de « deadline ». On relaxe, c’est pépère ou comme dirait Robert de Rocamadour « on fait du soft sailing »! Tout à coup, les vents forcissent 15, 20, 25 nœuds, on est heureux de n’avoir que le génois…30, 35 nœuds ! nous filons à 9,2 nœuds sous génois seul, c’est un record, mais il nous faut abattre et avoir le vent un peu derrière nous pour ne pas risquer de briser la voile. Il y a une accalmie, nous sommes à la hauteur de Deshaies, nous en profitons pour enrouler le génois et faire le dernier mille à moteur. Les vents s’engouffrent dans la baie de Deshaies durant le jour, et la nuit les bateaux vont dans tous les sens à cause du manque de vent. Heureusement, la baie est vaste et il y n’y a pas beaucoup de bateaux.


Nous avons un problème avec le déssalinateur auquel nous nous attaquons : il y a une fuite d’eau salée par la tige qui actionne le piston. La cause du problème est que la tige en question est rayée. Ça nous a pris une nuit de trempage dans de l’eau vinaigrée pour réussir à amollir et à dissoudre le sel qui nous empêchait d’ouvrir la pompe pour y voir plus clair. Nous contactons le manufacturier et nous commandons un jeu de piston, tige et joints toriques. (La pièce sera reçue que le 27 janvier après plusieurs suivis…. C’est donc dire que nous ne pouvions pas produire de l’eau pendant toute cette période…)

Nous quittons Deshaies, le 11 janvier, pour se rendent à Anse à la Barque, juste au sud de l’île Pigeon, pour une nuit tranquille, très jolie baie mais trop près de la route pour en faire un endroit « top ». Dès le lendemain, nous levons l’ancre en direction de Pointe-à-Pître (PP), au bout de 15 minutes, nous nous retrouvons empêtré dans le cordage d’un casier de pêcheur. Heureusement, pas de bris!. En route, nous décidons plutôt d’aller aux Saintes, ce qui nous donnera meilleur angle pour aller à PP, dès le lendemain. Belle navigation au près et ancrage à PP devant le musée de l’esclavagisme.

Jean reprend contact avec sa cousine Lorraine (merci à Joyce!) et nous la rejoingons, d’abord sur Caffè Latte puis sur la Marina du Bas-du-Fort pour un apéro et un souper : superbe rencontre! Le lendemain, dimanche, Lorraine nous invite chez des amis (Florian et Martine) pour une célébration d’anniversaire de naissance, superbe propriété avec vue sur la Dominique, nous avons rencontré des gens très sympathiques!




Le 15 et 16 janvier sont consacrés à la lessive. Le lendemain, nous quittons notre ancrage pour s’installer à l’îlet Gosier, un endroit fort joli. Nous y revoyons Taboo (Patrick et Martina) avec qui nous partagerons un apéro.

Superbe endroit tranquille qui nous avons beaucoup aimé
Le dimanche, 21 janvier, un petit-déjeuner sur Taboo : belle rencontre.  Par la suite, Lorraine viens nous rejoindre pour le lunch. Nous allons sur le bateau d’un ami à Lorraine. Celle-ci doit quitter en début d’après-midi pour aller chercher son mari, Nalin, à l’aéroport. Nous assistons à une parade du Carnaval avec Martina et Patrick.  Superbe dimanche!



Du 22 au 24 janvier, nous sommes à la Marina Bas-du-Fort pour laver le bateau, cirer le pont, et dérouiller le bateau avant de l’arrivée de nos invités, Maggy et Normand qui passeront une semaine à bord. Le 24, nous louons une voiture pour faire l’épicerie et aller chercher nos invités à l’aéroport. Notre programme avec eux est axé sur la navigation. Ils ont un voilier sur le lac Champlain et vont se lancer dans l’aventure des Caraïbes en novembre 2019. Le 25, belle navigation vers Marie-Galante où nous louons un scooter pour y visiter l’île. Le 27, nous levons l’ancre en direction des Saintes, bon vent! Le lendemain, le vent souffle toujours fort et nous sortons la trinquette pour rallier l’îlet Gosier non sans se faire détremper! Nous restons calmement à l’ancre, à l’îlet Gosier pour 2 nuits. Le lendemain, on se dirige vers Sainte Anne et le Club Med de la Guadeloupe pour le lunch et revenons à PP pour la dernière nuit. Ils nous quittent le 31 janvier, ce fut un séjour très agréable et le temps a filé rapidement!


Nous filons vers l’îlet Gosier pour revoir nos amis de Cassiopée (Jean-François et Marie-Josée).  Belle retrouvaille pour la fête de Jean-François… toute une soirée!

Le 1 février, départ pour la Martinique puisque nous avons de nouveaux invités qui arrivent le 4! Nous devons parcourir 140MM en moins de 3 jours. Superbe navigation jusqu’en Dominique de 5 heures et demi où nous atteignons une moyenne de 7 Nœuds! Le lendemain, nous levons l’ancre à 7h00 en destination d’Anse d’Arlet après 11hres de navigation! Et le 3, il ne reste que 2 heures de navigation que l’on fera au genois et sous moteur pour ancrer au Marin. Au programme : douane, lessive, emplettes et essence...ouf! Nous nous réancrons à Ste-Anne pour la nuit et récupérons la voiture de location en fin de journée.
A notre ancrage en Dominique...
triste de constater les dommages causés par l'ouragan Maria


La Martinique


Le 4 février, nous allons faire l’épicerie en avant-midi et allons chercher nos invités, Stéphanie et de son copain Patrick, à l’aéroport. Avant de faire de la voile, nous partons explorer l’île, à débuter par la montagne Pelée pour une randonnée de 3 heures, malheureusement, il pleut… la visibilité est moyenne mais néanmoins magnifique, ensuite, on visite les rhumeries DePaz et Neisson. Le lendemain, c’est direction les Gorges de la falaise et pour la troisième fois on se rive le nez sur la porte… On fera donc plus une randonnée de voiture !!!!  Nous retournons vers Sainte-Anne par le côté Atlantique : wow, c’est magique! Le 7, nous levons l’ancre vers Anse Chaudière, belle navigation, magnifique apnée, nuit étoilée… superbe endroit tranquille. Le lendemain matin, nous réancrons près d’un aquarium naturel pour y faire encore de l’apnée, wow!  Après le lunch, nous levons l’ancre pour une navigation « pour le plaisir » de 2 heures avec destination finale l’Anse Noire. Le 9 février, nous faisons un peu d’apnée et filons, en après-midi, sous génois, à Fort de France (FF). Le 10 février, Gisèle, la maman de Yolène, arrive à FF sur un bateau de croisière vers 8h00 et le bateau est tout près de nous. Nous allons l’accueillir et pendant ce temps, Stéphanie et Patrick visite la ville. Lunch à bord de Caffè Latte, tous ensemble, et départ de Gisèle vers 16h alors que nos invités et nous allons assister à la parade de la reine du Carnaval…bof! Le 11 février, c’est le départ de nos amis après une belle semaine à leur faire découvrir la Martinique sous un autre angle. Ce fut agréable de les avoir à bord… toujours trop court!

Coté ouest, de l'île

Le bateau croisière qui arrive au loin, par un matin pluvieux!


Bateau croisière provenant de New York
avec 5200 personnes à bord...


En Martinique, comme dans plusieurs îles, c’est le carnaval…  4 jours de festivités et chacun sous une thématique et un code couleur… Beaucoup d’ambiance, d’extravagance et de spontanéité… Nous l’avions manqué, l’an dernier, et cette année, nous avons décidés d’y être et de faire la fête !!!

Nous allons donc profiter au maximum de ce carnaval et vous revenir avec photos et commentaires.

samedi 6 janvier 2018

Martinique, suite et fin


Bonne Année 2018 à tous et à toutes, nous vous souhaitons paix, joie, bonheur, amour et santé.

Voici un court résumé de nos péripéties depuis Noël. Les célébrations de Noël ont débuté à Sainte-Anne, le 23, avec des accras à La Martine avec nos amis de Grand Cru. En pleine dégustation, une parade du Père Noël surgit (au total un char allégorique !) : on y accoure. Spectaculaire !

Lors décoration est toujours suprenante...
on dirait le Père Noël Grincheux

Resto "La Martine" ouvert en pleine ruelle

L'animateur du char allégorique


Et oui, nous avons rencontré le Père Noël
Le lendemain, 24, nous poursuivons avec un dîner communautaire où tous étaient conviés. Tout le monde apportait un plat qui était mis en partage. Plus de 45 annexes étaient sur la plage. Ce fut très sympathique, plusieurs visages connus étaient présents. Par la suite, nous sommes allés sur Grand Cru pour y jouer quelques parties de « Wizard », ce fut très amusant, nous avons bien ri!


Quand les invités arrivent avec un 2 litre de rhum et un 5 litres de vin,
tu te dis que la soirée sera longue et agréable...

Le 25, pour le dîner aussi, ce fut un autre repas de partage cette fois avec les québécois. Assez bien organisé avec service de « valet parking » pour les annexes, un menu trois services, de la musique live et des bâches pour nous protéger du soleil ou de la pluie : ce fut très plaisant.





Le 27 décembre, nos amis de Grand Cru quitte Sainte-Anne pour se diriger vers la Guadeloupe. À notre tour, le 29 décembre, nous quittons Sainte-Anne pour nous diriger vers Anne Mitan, sous genois, une navigation de 4 heures par une journée magnifique. Le lendemain, nous visitons Anse Mitan et son village créole. On se fait un souper foie gras champagne et fromages et, sur le bateau, nous sommes aux premières loges pour admirer les feux d’artifices de Fort de France. Wow !


Le 31 décembre, nous faisons deux plongées avec un tout nouveau « Dive Shop ». Tout est neuf : le matériel de plongée, le local et le bateau. On plonge avec 3 japonais, une première plongée très relaxe mais les poissons et la flore sont abondants. En après-midi, nous allons sur une épave située à 115 pieds, un voilier trois mats, Naoum, coulé là récemment pour le bon plaisir des plongeurs. Nous finissons nos bombonnes sur un autre site. Merveilleuse journée qui se poursuit avec la super paëlla de Yolène au poulet, chorizo, calmars et crevettes, le tout cuit dans le presto : miam !!!

Le premier de l’An, nous nous déplaçons vers Anse noire, nommée ainsi en raison de la couleur du sable, volcanique, et donc noir. Une belle découverte mais c’est un peu rouleur. Le lendemain, nous allons visiter à terre, faisons un peu d’apnée et sur le coup de midi, nous levons l’ancre pour nous rendre à Saint Pierre. Trois heures de belle navigation sous pleine voilure. Nous nous dédouanons car nous quitterons la Martinique dès demain aux aurores.





À 5h00, le 3 janvier, nous quittons le mouillage, la lune est pleine, le temps est doux et il y a juste un peu de vent. Nous arrivons dans le canal séparant la Martinique de la Dominique et là, nous avons plus de vent. Le vent continu de forcir nous obligeant à prendre deux ris dans la GV, par la suite ça se calme un peu, nous retournons pleine voilure jusqu’en Dominique. Le vent nous fait faux bon pour un temps nous roulons au moteur, puis dans le canal entre la Dominique et la Guadeloupe, ça repart et c’est une super navigation qui nous amènera aux Saintes, l’un de nos endroits favoris. Nous arrivons aux Saintes vers 17h00, après 75 milles marins, nous affalons les voiles et nous allons dans le champ de mouillage où nos amis de Grand Cru nous aperçoivent et où Rob, de Ramble On, nous aide à prendre la balle de mouillage. Ti punch avec Grand Cru, belles retrouvailles et belle navigation. Life is very good, thank you !




Le 4 janvier, nous allons faire une randonnée à terre avec Ramble On et Grand Cru et après le souper nous jouons à Wizard, toujours agréable. Le lendemain, nous faisons un peu d’apnée non loin du champ de mouillage et en soirée nous allons à Ti-Kase Là, un resto tenu par une bretonne. La bouffe est excellente : tapas antillais en entrée, le thon trois façons en plat principal et le soufflé à la mangue au dessert. Très belle soirée.

Nos profiterons du mois de janvier pour explorer les merveilleux endroits de la Guadeloupe.

Décidément les Antilles françaises, on aime ça !

À plus et bisous !